Communiquer et concerter

Si la loi prévoit et organise la participation du public, la sensibilité des projets, le contexte sociétal dans une période de multiplication des chantiers et le risque de contestation nécessitent de prévoir des dispositifs de communication et de concertation permanents.

La concertation volontaire et le maintien du lien social

Au-delà de la participation réglementaire, la concertation volontaire permet de maintenir un lien régulier avec les publics cibles et limiter les recours judiciaires : lieux de rencontres, outils de dialogue, temps de partage, sont autant de rendez-vous facilitants pour favoriser l’acceptabilité sociale du projet.

La concertation volontaire s’appuie sur une méthodologie éprouvée (stratégie, plan de mise en œuvre, réalisation des outils) que les équipes de Sennse déploient dans le cadre des grands projets qu’elles accompagnent au quotidien.

La communication : de la pédagogie à l’appropriation  

Lors de la phase de réalisation, un dispositif de communication chantier vise à délivrer une information pédagogique et compréhensible dont l’objet est de faciliter l’appropriation de chaque projet.

pic

La déconstruction ou la pérennisation du site

Ce qu’il faut savoir

A l’issue des jeux, de nombreux projets à vocation temporaire seront déconstruits. D’autres seront pérennisés. Dans un cas comme dans l’autre, l’information des riverains et habitants est une nécessité destinée à expliquer et à rassurer.

À l’heure du développement durable, la question de la deuxième vie des sites olympiques est devenue primordiale. Pour en savoir plus à ce sujet, lisez le dossier spécial sur « l’héritage des infrastructures olympiques » de Blog Territorial.

Les aménagements temporaires

La déconstruction d’aménagements temporaires suscite les interrogations des habitants. Quelles seront les incidences sur la circulation ? A quelle nuisance faut-il s’attendre ? Lors de cette étape, il convient d’indiquer que les équipements retrouveront leur usage habituel.

Les aménagements permanents

En cas de pérennisation d’un équipement, le public s’interroge sur l’avenir du site une fois les Jeux Olympiques terminés. La stratégie de communication s’applique alors à faire connaître la nouvelle fonction de l’infrastructure.